Un avant-goût de Noël en Alsace. Partie 3 : Colmar.


…Ou comment se balader dans un décor géant d’Hansel et Gretel.

Après une première journée bien remplie à Ribeauvillé et Strasbourg, nous décidons, pour cette deuxième journée, d’aller voir ce qu’il se passe du côté de Colmar.


Dimanche 9 décembre 2019:

DSC_0692

Réveil vers 8H30. J’ai du mal à sortir du lit car cette nuit-là, une jolie petite migraine toute guillerette a décidé de faire la teuf dans ma tête. Oh Joie.

Vers 9H15 : Nous partons de l’hôtel, direction Colmar cette fois-ci. Je reste silencieuse durant une bonne partie du trajet, le temps que les coups de marteaux dans mon crâne se dissipent. Je bois du café ; ça aide un peu à transformer la migraine en mal de tête supportable.

10H30 : on rejoint Auriane et Yohan sur la place Rapp et nous entamons alors notre visite des différents marchés de Noël de la ville. Il y en a 6 au total :

  • Place des Dominicains
  • Place de l’ancienne Douane
  • Place Jeanne d’Arc
  • Le marché intérieur du Koïfhus, plutôt focalisé sur l’artisanat local
  • La Petite Venise, qui propose des attractions pour les enfants
  • Le Marché Gourmand Place de la Cathédrale, qui se tient pour la première fois cette année (2018).

Nous décidons de commencer par celui de la place des Dominicains, tout proche de là où nous nous trouvons. L’ambiance est très différente de celle de Strasbourg.  Il y a encore beaucoup de monde, mais l’atmosphère est plus conviviale. Toutefois, pour la première fois du séjour, nous faisons une mauvaise expérience culinaire : barquette de poêlée pas terrible et jus de pomme imbuvable (une sorte de thé vaguement parfumé à la pomme, non sucré et totalement insipide). Il se met à pleuvoir beaucoup. Trop. Nous sommes obligés de nous abriter.

DSC_0668

Comme nous ne voulons pas perdre de temps et continuer à visiter, nous décidons d’en profiter pour aller voir le marché intérieur. Seulement bien sûr, nous nous perdons (parce que oui, c’est moi qui dirigeais les troupes) et n’atterrissons pas au bon endroit. Ce que je croyais être le marché intérieur ne sont en fait que les halles. Mais au moins, on est à l’abri. Et ils vendent aussi du vin chaud (du coup, on valide bien sûr !). On se balade un peu mais il n’y a rien à voir. Du moins, rien de Noël.

Nous ressortons au bout de 15-20min et par chance, il pleut beaucoup moins. Et on peut désormais commencer à mieux apprécier les magnifiques façades de Colmar. Disons-le simplement : pas une seule rue n’est moche ici. Il y a bien un petit charme en plus dans cette ville, certainement décuplé pendant la période de Noël. Nous retrouvons les décorations qui font la réputation de l’Alsace : peluches, paquets cadeaux, bonhommes de pain d’épice, objets en bois, branches de sapin, gnomes (on en voit partout cette année), chaussettes… C’est parfois très chargé mais toujours disposé avec goût.  J’ai envie de sortir mon appareil photo toutes les cinq minutes ; ces rues sont tellement photogéniques ! A chaque façade, c’est une nouvelle composition ornementale encore plus surprenante. Dommage que le temps soit si maussade.

DSC_0702DSC_0705DSC_0698DSC_0681

On parcourt les différents marchés, on se perd un peu et on fait beaucoup d’allers-retours (d’ailleurs, nous finissons quand même par trouver le marché intérieur), mais peu importe : on a du Noël plein la vue… et plein le cœur.

lignesc3a9paratrice

Impressions ?

DSC_0724

Colmar c’est encore un autre coup de cœur. Plus que les marchés, nous avons été scotchés par la beauté de la ville. Et même en-dehors de Noël, Colmar ne doit certainement rien perdre de son charme. Ici, chaque bâtiment, chaque maison possède sa propre identité : une couleur inhabituelle (du bleu pastel au rouge foncé), un toit biscornu, un joli colombage, une charpente massive… Nous avons presque du mal à croire que des gens habitent ici. On a plutôt l’impression d’être dans un décor gigantesque d’Hansel et Gretel ou de Blanche-Neige et les Sept Nains.

Nous avons beaucoup aimé l’idée d’éparpiller plusieurs petits marchés de Noël un peu partout dans la ville. Cela permet de visiter Colmar en se déplaçant d’un marché à l’autre et ça évite aussi une trop grande concentration de foule au même endroit. Malgré cela, et malgré la pluie, il y avait tout de même beaucoup de monde.

Les six marchés, qui ont tous plus ou moins une spécialité, sont à voir !

Vers 14h, on a fait à peu près le tour et on se dit qu’on a encore un peu de temps pour visiter un petit village tout près : Kaysersberg.

 


Pour plus d’informations sur les marchés de Noël de Colmar, voir ici.

Pour la suite et fin de nos aventures en Alsace, c’est par-là !

 

279dd6f6-466a-4dfa-8056-7cb355fc1a19