Qu’est-ce que le Glandularium ?

Le Glandularium, c’est l’espace où vous retrouverez toutes nos histoires de glandus rassemblées.

Mais vous vous posez peut-être la question suivante : qu’est-ce qu’un glandu en vérité ? Ne vous inquiétez pas, je comprends tout à fait votre désarroi. Voici donc quelques propos qui pourront peut-être vous éclairer, telle une ampoule lumineuse :

 


-Vous avez souvent l’impression de dire de la m**** .

-Vous faites des grimaces débiles sur les photos et vous trouvez ça drôle.

-Quand vous visitez une ville, vous vous retrouvez souvent à l’opposé de l’endroit où vous souhaitiez aller parce que vous ne savez pas où est le nord et où est le sud ?

-Quand vous prenez un métro ou un bus pour la première fois (ou la seconde, ou la troisième ou la quarantième fois), vous arrive t-il de descendre un arrêt trop tôt ou trop tard ? Ou d’avoir pris un moyen de transport dans le mauvais sens ?

-Vous passez rarement une journée sans oublier un truc important comme vos clés, votre portefeuille, votre carte de transport ou votre téléphone ?

-Vous perdez régulièrement l’un des objets cités ci-dessus ?

-Vous partez pour un concert mais vous avez oublié les billets ?

– Vous avez déjà fermer votre casier en laissant les clés à l’intérieur ?

-Une fois sur deux, vous laissez cramer votre repas.

– Vous avez déjà réserver un voyage (avion, hébergements, activités sur place…) pour le mois prochain avant de vous rendre compte que votre passeport est périmé.

– Vous cherchez souvent vos clefs partout et commencez de paniquer, voire même de pleurer de désespoir car c’est sûr, vous les avez fait tomber dans la rue, vous ne les retrouverez jamais… avant de revérifier dans votre sac et de voir qu’elles étaient juste là.

– Il vous arrive d’oublier où vous vous êtes garé et vous vous retrouvez donc à errer dans les allées du parking de votre supermarché en quête de votre véhicule. Tout en affichant un air de « Je sais exactement où est garée ma voiture, elle est simplement à l’autre bout et c’est pour ça que je dois traverser tout le parking » afin d’éviter que les personnes autour de vous ne vous capte (ce qui n’est pas facile car il faut arrêter de se mettre sur la pointe des pieds et de tourner frénétiquement la tête de droite à gauche pour essayer d’apercevoir votre f****** caisse).


 

Si au moins l’une de ces expériences vous parle, vous faites officiellement partie du club des glandus ! Et s’il vous est déjà arrivé tout ça, alors félicitations, vous gagnez le titre du glandu professionnel !

En revanche, si vous ne voyez pas du tout ce dont je veux parler et que vous n’êtes en rien concerné par les propos ci-dessus, alors je suis désolée de vous annoncer que vous êtes parfaits. L’espèce des gens parfaits, ce sont ceux qui ne se mettent jamais dans la m**** et qui ne comprennent pas pourquoi les gens de l’espèce opposée le font. Des personnes toujours nickelles pour qui ça roule et qui ne se retrouvent jamais à suer de grosses gouttes de panique face à une mauvaise situation dans laquelle elles se seraient fourrées toutes seules (sauf si bien sûr, elles sont accompagnées par des glandus – dans ce cas, il se peut que ces personnes-là ressentent les émotions suivantes : incompréhension, désespoir, voire mépris pour les moins cool d’entre eux).

Mais vous les gens parfaits, êtes quand même les bienvenus. Il se peut que vous ne saisissiez pas tout – si ce n’est rien – de l’univers du glandu, mais si vous êtes ouvert d’esprit et qu’il vous reste un peu de tolérance envers nous, les individus défectueux, vous pourrez peut-être rire un peu malgré tout.

Et vous, amis glandus qui me comprenez, profitez bien de mes histoires et surtout, partagez-moi les vôtres.

279dd6f6-466a-4dfa-8056-7cb355fc1a19