Une après-midi dans les musées de Londres…


…ou comment se retrouver à Poudlard un peu en avance.

Après un passage obligé dans le quartier de Westminster et un petit tour du côté de Buckingham Palace, nous décidons de nous diriger vers le Natural History Museum, qu’Aurélien a très envie de visiter.


Mardi 12 décembre 2017 :

14h : En passant dans la rue chic et illuminée de Brompton Road, on tombe sur le magasin Harrods, une sorte de magasin de luxe, un peu à la Galeries Lafayette, où l’on ne peut rien acheter mais où l’on a quand même envie de s’attarder. Il s’agit d’une gigantesque bâtisse du XIXe siècle à l’architecture somptueuse, qui renferme sur plusieurs étages (5 sont accessibles il me semble) une multiplicité de salles aux décors époustouflants et aux ambiances distinctes. Nous passons ainsi d’un style Art Déco à une scénographie égyptienne (apparemment, le magasin a autrefois appartenu à l’Egyptien Mohamed Al Fayed, le père de Dodi Al-Fayed, lui-même compagnon de la princesse Diana et décédé dans le même accident de voiture. Tout est lié!). Chez Harrods, on trouve un peu de tout, mais rien à un prix décent : prêt-à-porter, lingerie, accessoires de mode, objets de maison, déco, jouets, souvenirs, friandises… C’est un véritable foisonnement de couleurs dans les rayons et les étalages. On peut vite se sentir un peu étouffé d’ailleurs !

DSC_0436DSC_0439Nous ressortons un peu désorientés, et continuons notre balade jusqu’au Natural History Museum, le long de l’Exhibition Road. A notre arrivée dans le musée, deux vigiles fouillent nos sacs et commencent à nous expliquer le fonctionnement des lieux. On répond « Okay » et « Yeah » à toutes les phrases : le fameux « Yeah » qui laisse penser que vous êtes trop à l’aise avec l’anglais alors qu’en réalité vous ne bitez rien à ce qu’ils vous disent. Sauf qu’à un moment, on comprend que le mec nous pose une vraie question : « Do you have sharp or knife ? ». Avez-vous des objets coupants sur vous ? Inutile de vous dire que répondre à cette question par la positive, ce n’est pas vraiment le truc à faire. Mais naturellement, Aurélien, dans sa lancée, nous répond alors un superbe « Yeah » sur un ton parfaitement détaché, et commence de retirer son écharpe. Non, « sharp » ne signifie pas « écharpe ». Le mec se fige et nous regarde d’un air soupçonneux : « You said yes… ? ». Je comprends alors ce qu’il se passe et les rassure : non, nous n’avons rien de tel et non, nous ne sommes pas des tueurs en série. Mon glandu de copain a juste confondu le mot « sharp » avec « écharpe ». Promis, je lui donnerai quelques cours en rentrant.

Après cet épisode gênant et tout à fait à la hauteur de notre réputation, nous entamons donc notre visite des lieux. La première section que l’on parcourt est consacrée aux volcans et aux minéraux. Le musée est intéressant et ludique, mais je commence à me dire que nous pouvons également visiter ce genre de choses en France et qu’il n’y a donc pas lieu de s’attarder ici.

Jusqu’à ce qu’on débarque par hasard, dans l’immense hall d’entrée.  De l’extérieur déjà, le bâtiment de style néo-roman nous avait fait une forte impression. Mais nous découvrons alors que l’intérieur est tout aussi spectaculaire. A peine entrée et je m’imagine déjà à Poudlard : un hall gigantesque, des escaliers en pierre, des galeries de salles à n’en plus finir… Il ne manquerait plus que un ou deux fantômes et quelques tableaux avec des personnages vivants à l’intérieur, et l’illusion serait parfaite. Bon, à défaut de ne pas avoir de fantômes, on a tout de même un énorme squelette de baleine bleue, pendu au-dessus de nos têtes.

DSC_0122DSC_0116DSC_0111DSC_0117DSC_0118DSC_0456A cet instant, nous commençons à regretter de ne pas avoir assez de temps devant nous pour visiter le musée de long en large. Il y a un milliard de choses à voir. On décide donc de s’attarder avant tout sur la partie consacrée aux dinosaures, la plus impressionnante.

Vers 17h, on enchaîne par la visite du musée d’à côté : le Science Museum. Mais après avoir vu le précédent dont l’architecture est tout aussi riche que les expositions, celui-ci nous apparaît bien fade. Nous le traversons donc à vitesse éclair et regrettons de ne pas être restés plus longtemps au Natural History Museum.

Aurélien commence à avoir très mal aux jambes : nous sommes debout depuis 3h30 et nous marchons depuis 11h du matin sans discontinuer. Après une courte balade dans les rues du centre-ville pour admirer quelques décorations de Noël, nous reprenons la direction de notre auberge.

Le lendemain, nous partons pour le vrai Poudlard. Et je meurs d’excitation.

lignesc3a9paratrice

Petites infos pratiques :

–> le Natural History Museum fait partie des nombreux musées gratuits de Londres. Seules les expositions temporaires sont payantes.

–> Le musée est ouvert tous les jours de 10h à 17h50.

Avez-vous déjà visité ces deux musées de Londres ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me faire part de votre expérience en commentaires 😉

 

cropped-279dd6f6-466a-4dfa-8056-7cb355fc1a19-2.png